Connaître les effets des aliments indésirables sur le chien

Connaître les effets des aliments indésirables sur le chien

20 septembre 2020 0 Par Joel

Les mauvais réflexes emmènent parfois certaines personnes à donner des aliments déconseillés à leurs chiens. Ils pensent bien faire au moment de jeter un os ou un morceau de biscuit au chien, sans considérer leurs conséquences éventuelles. Les aliments néfastes induisent chez le chien des troubles de comportement visibles. La prévention demeure la meilleure solution pour éviter ces problèmes susceptibles de nuire au bien-être de votre animal.

Le chocolat et l’alcool, à éviter absolument

Le chien ne tient pas en place lorsqu’il souffre d’un problème digestif plus ou moins grave. C’est pourquoi il est important d’éviter les aliments susceptibles de perturber le processus digestif et le bien-être de l’animal. Un chien peut être très agité lorsqu’il se sent mal dans sa peau. Ceci est notamment perçu lors des séances de promenade ou des balades en forêt. Cette situation justifie pleinement l’intérêt de disposer d’un harnais pour chien julius k9 pour contenir l’animal comme il faut. Pour s’assurer que tout va bien, il vaut mieux éviter de donner du chocolat et de l’alcool à un chien peu importe les circonstances. Le chocolat contient un produit ayant un effet de stimulant cardiaque (théobromine). Cet actif peut être responsable de l’hyperactivité du chien. D’un autre côté, l’alcool peut facilement désorienter le chien même à faible dose.

L’intolérance au lactose, phénomène courant chez l’espèce canine

Comme bon nombre de gens, le chien ne supporte pas le lactose qui induit instantanément un mécanisme de rejet. L’animal aura tendance à vomir sous l’effet du lactose. En même temps, la survenance de la diarrhée peut être associée à ce phénomène dans bien des cas. Le lactose irrite parfois l’organisme du chien, surtout en cas d’ingestion en quantité. L’alternative envisagée consiste à se procurer du lait maternisé pour chiot si vous disposez de chiots séparés très tôt de leur mère. L’utilisation du lait sans lactose constitue également une alternative envisageable moyennant un peu d’effort de votre part.

Par nature, le chien reste avant tout un animal carnivore à tendance omnivore s’il faut se référer à son régime alimentaire. Il apprécie tout particulièrement les produits carnés riches en protéines. La consommation de lait doit être donc réservée aux chiots qui ne sont pas encore sevrés.

Les aliments riches en sel, à proscrire

En restant sur la même logique, les aliments trop riches en sel doivent être bannis de l’alimentation du chien pour l’aider à rester en bonne santé. La consommation du thon en boîte est ainsi néfaste pour le chien. Ce produit est connu pour sa teneur en sel particulièrement élevée. La concentration de sel dans l’organisme d’un chien provoque parfois des problèmes rénaux et des dysfonctionnements cardiaques. Il faut donc faire très attention sur ce point pour éviter de porter atteinte à l’état de santé de l’animal. Si vous voulez vraiment persévérer dans cette voie, sachez que des thons en boîte pour animaux sont disponibles dans les boutiques spécialisées.

L’os : se libérer des idées reçues sur les chiens

Tout d’abord, il est important de pouvoir se libérer des productions télévisuelles mettant en scène des chiens courir après un os. En réalité, les os cuits représentent un danger pour les chiens de toutes races. Ils génèrent des traumatismes dans la cavité buccale suite aux actions des esquilles à bords tranchants qui résultent de la cuisson. À ceci s’ajoute le risque de perforation des parois stomacales. Il est fortement déconseillé de donner d’os de lapin à un chien bien qu’il soit attiré par celui-ci.