Jean Charles Marchiani : un homme politique au grand parcours

Jean Charles Marchiani : un homme politique au grand parcours

15 octobre 2018 0 Par Yves

Plusieurs événements ont marqué l’histoire politique de l’hexagone et les plus importants ont mis en scène Jean-Charles Marchiani. Un homme politique français que l’on peut qualifier de « héros de l’ombre » de son savoir-faire dans la négociation et de son parcours exceptionnel. Dans cet article, nous vous informons de ce qu’il faut retenir du parcours d’un des hommes politiques les plus marquants de France du siècle dernier.

Un impressionnant parcours de jeunesse et ses convictions politiques

Homme de l’ombre, homme de la situation, Jean Charles Marchiani n’a pas reçu son statut de fin négociateur sans effort. Avant d’exceller dans les coulisses du gouvernement français, le fin négociateur a eu un parcours de jeunesse assez impressionnant. Etant né en Corse, c’est tout logiquement que le jeune Marchiani entame ses études dans l’île. Puis il continua ses études en politique à Aix-en-Provence où il sort diplômé en 1966.

Adhérant au parti nationaliste, Jean Charles Marchiani a toujours valorisé les intérêts de sa patrie en optant pour la manière forte. Fervent politicien d’extrême droite, c’est en toute logique qu’il milite pour l’Algérie Française durant cette crise. En outre, il a aussi effectué une infiltration au sein de l’OAS de la faculté de droit d’Aix-en-Provence.

Aussi, Jean Charles Marchiani s’est engagé dans les services secrets français à l’âge de 19 ans. De plus, cela l’influencera beaucoup concernant ses convictions durant la guerre d’Algérie. Plus tard, il servira aussi en tant qu’officier parachutiste au sein du régiment français.

Ce qu’il faut retenir de sa carrière

La carrière de Jean-Charles Marchiani est riche en en péripéties et en exploit. On peut notamment parler de sa carrière en tant qu’officier de renseignement de SDECE, l’ancien nom de la DGSE. Il était impliqué dans l’affaire Markovic qui a fait couler beaucoup d’encre. Cependant, il dut démissionner suite à une injonction.

Jean Charles Marchiani a également fait carrière dans le privé à un moment de sa vie. On peut citer la fois où il était responsable des relations syndicales chez Peugeot. Ou encore, quand il était directeur des affaires juridique du groupe Air France et secrétaire du groupe Méridien, une filiale de la compagnie aérienne française.

La politique a toujours été le domaine de prédilection de Jean Charles Marchiani. Après une brève carrière dans le secteur privé, l’homme aux exploits devient conseiller au Ministère de l’Intérieur. Sous l’égide du Ministre de l’Intérieur de l’époque, Charles Pasqua, il a exécuté des tâches très délicates. On peut surtout citer sa participation au sauvetage des otages français au Liban qu’il a réussi avec brio grâce à ses talents de négociateur. D’ailleurs, c’est à partir de cette affaire qui va faire sa renommée dans le milieu politique en tant que conseiller. Il va aussi intervenir dans d’autres affaires de libération d’otages comme les pilotes de Bosnie en 1995 ou encore de la négociation des moines de Tibhirine en 1996. A un moment de sa vie, Marchiani a aussi occupé la fonction de député jusqu’en 2004 puis préfet jusqu’en 2008 avant de prendre sa retraite.